Blog

Le blog permet aux membres de GRAIN et aux autres collaborateurs de publier commentaires et suggestions, d’évaluer des documents, de faire part de rendez-vous et d’événements. Ou simplement de partager des informations que nous jugeons intéressantes.

Le FMI viole les femmes depuis 1945

Il a fallu que Dominique Strauss-Kahn, chef de l'institution financière la plus puissante du monde, le Fonds Monétaire International (FMI), passe quelques nuits dans la prison de Rikers Island attendant son audition, pour que le monde soit informé de sa façon de se servir des femmes comme des objets sexuels vulgaires.

Il a fallu que Dominique Strauss-Kahn, chef de l'institution financière la plus puissante du monde, le Fonds Monétaire International (FMI), passe quelques nuits dans la prison de Rikers Island attendant son audition, pour que le monde soit informé de sa façon de se servir des femmes comme des objets sexuels vulgaires.

Rien ne peut justifier l'accaparement des terres !

« Rien ne peut justifier l'accaparement des terres ! » disent les mouvements sociaux et les OSC à la Banque mondiale, aux agences de l'ONU et aux gouvernements.

« Rien ne peut justifier l'accaparement des terres ! » disent les mouvements sociaux et les OSC à la Banque mondiale, aux agences de l'ONU et aux gouvernements.

Inde : Une deuxième révolution verte n’est pas la solution

Le gouvernement indien a décidé d’allouer 86,3 millions de dollars US à la promotion d’une révolution verte dans les États de l’Est de l’Inde. Voilà une somme considérable pour ressusciter un fantôme. Mais ce n’est pas seulement l’importance de la somme qui gênait les activistes, les scientifiques et les groupes de consommateurs, lors du récent atelier de réflexion d’Odisha. C’est le mépris affiché par le gouvernement envers les alternatives existantes et les ravages déjà provoqués dans le pays par la première révolution verte.

Le gouvernement indien a décidé d’allouer 86,3 millions de dollars US à la promotion d’une révolution verte dans les États de l’Est de l’Inde. Voilà une somme considérable pour ressusciter un fantôme. Mais ce n’est pas seulement l’importance de la somme qui gênait les activistes, les scientifiques et les groupes de consommateurs, lors du récent atelier de réflexion d’Odisha. C’est le mépris affiché par le gouvernement envers les alternatives existantes et les ravages déjà provoqués dans le pays par la première révolution verte.

Les variétés améliorées ne sont pas toujours les meilleures

BEDE, la Coordination Nationale des Organisations Paysannes et la Convergence des Femmes Rurales pour la Souveraineté Alimentaire ont organisé en novembre 2009 une tournée d'échange au Mali avec des représentants d'organisations paysannes du Sénégal, du Mali, de France, du Togo et du Bénin. Ce document rapporte les constats et observations faits par ces agricultrices et agriculteurs expérimentés sur les programmes que mène la recherche sur les variétés de maïs, de sorgho et de mil qui sont la base de la nourriture des familles.

BEDE, la Coordination Nationale des Organisations Paysannes et la Convergence des Femmes Rurales pour la Souveraineté Alimentaire ont organisé en novembre 2009 une tournée d'échange au Mali avec des représentants d'organisations paysannes du Sénégal, du Mali, de France, du Togo et du Bénin. Ce document rapporte les constats et observations faits par ces agricultrices et agriculteurs expérimentés sur les programmes que mène la recherche sur les variétés de maïs, de sorgho et de mil qui sont la base de la nourriture des familles.

Pour un arrêt immédiat de l’accaparement de terres

Disons NON aux principes promus par la Banque mondiale en vue d’ investissements « responsables » de la part des entreprises agro-alimentaires! VC, FIAN, LRAN, GRAIN

Disons NON aux principes promus par la Banque mondiale en vue d’ investissements « responsables » de la part des entreprises agro-alimentaires! VC, FIAN, LRAN, GRAIN

L’île Maurice en tête des acquisitions de terres rizicoles en Mozambique

Le ministre des Affaires étrangères mauricien affirme que son gouvernement a acquis au Mozambique une vaste étendue de terre destinée à la production de riz pour son pays. Au cours d’une « séance de brainstorming » le 13 août dernier, Arvin Boolell a expliqué que son ministère a « pesé de tout son poids diplomatique pour acquérir des terres de qualité » à des fins de production de riz sur 20 000 hectares. La majeure partie se trouve dans le département de Marracuene dans la province méridionale de Maputo qui connaît déjà d’intenses conflits fonciers.

Le ministre des Affaires étrangères mauricien affirme que son gouvernement a acquis au Mozambique une vaste étendue de terre destinée à la production de riz pour son pays. Au cours d’une « séance de brainstorming » le 13 août dernier, Arvin Boolell a expliqué que son ministère a « pesé de tout son poids diplomatique pour acquérir des terres de qualité » à des fins de production de riz sur 20 000 hectares. La majeure partie se trouve dans le département de Marracuene dans la province méridionale de Maputo qui connaît déjà d’intenses conflits fonciers.