Des fonds de pension alimentent l’accaparement des terres au Brésil

Boîte à outils

Auteur: Rede Social de Justiça e Direitos Humanos, GRAIN, Inter Pares et Solidarity Sweden - Latin America
Date: 03 novembre 2016
Traductions: Español, Português et English
URL raccourcie: /e/5576
Etiquettes: accaparement des terres

Imprimer



Rede Social de Justiça e Direitos Humanos, GRAIN, Inter Pares et Solidarity Sweden - Latin America | 03 novembre 2016 | Vidéos, accaparement des terres

 

Votre pension n’est-elle pas en train de chasser des petits agriculteurs de leurs terres ?

Dans le monde entier, des agriculteurs sont privés de leurs terres, de manière souvent violente, et ces terres passent aux mains de grandes sociétés et de spéculateurs qui voient le foncier agricole comme un investissement lucratif. Mais quels sont les mécanismes complexes derrière ces agissements ? Se peut-il que votre propre fonds de pension contribue à l’accaparement des terres dans des pays comme le Brésil ?

Cette vidéo animée montre comment un fonds international d’acquisition de terres agricoles, géré par le géant financier américain TIAA-CREF, s’est servi d’une structure d’entreprise complexe pour contourner les restrictions de la législation brésilienne sur les investissements étrangers dans le foncier agricole. Le fonds a ensuite acquis des terres auprès d’un homme d’affaires brésilien qui a fait usage de violence et de fraude pour se saisir de vastes superficies de terres agricoles utilisées par des petits agriculteurs et des populations indigènes dans les États du Maranhão et du Piauí. Cette vidéo vise à faire pression sur les fonds de pension pour les obliger à révéler publiquement le nom et l’emplacement des terres agricoles qu’ils ont acquises de par le monde et à mettre fin à la spéculation sur les terres agricoles.

Les luttes en matière de terres et de ressources s’intensifient au Brésil, où 150 défenseurs de l’environnement, dont beaucoup se battaient pour protéger les terres de petites communautés agricoles, ont été assassinés depuis 2012. Il est important pour nous d’exposer les responsables et les mécanismes tapis derrière cette violence et de dire STOP à la spéculation sur le foncier agricole et à l’accaparement des terres. 

Si vous utilisez un fonds de pension, contactez votre gestionnaire pour lui dire que vous ne voulez pas que vos économies servent à l’accaparement des terres ni à la spéculation sur les terres agricoles !

Cette vidéo a été réalisée par Rede Social de Justiça e Direitos Humanos, GRAIN, Inter Pares et Solidarity Sweden – Latin America

Pour plus de renseignements, voir: “Fonds de pension étrangers et accaparement des terres au Brésil”, https://www.grain.org/e/5337

blog comments powered by Disqus