Multimédia

Livret: 12 tactiques utilisées par les sociétés productrices d’huile de palme pour s'emparer des terres communautaires

Quel que soit l'endroit où elles interviennent, les sociétés productrices d’huile de palme utilisent des tactiques très similaires pour essayer de s'emparer des terres des communautés. Sachant qu'elles peuvent compter sur le soutien des autorités gouvernementales et de politiciens de haut niveau, les sociétés font régulièrement des promesses qu'elles n'ont pas l'intention de tenir. Elles essaient de réduire au silence et de marginaliser ceux qui s'opposent à leurs projets. Elles créent des divisions au sein des communautés.

Quel que soit l'endroit où elles interviennent, les sociétés productrices d’huile de palme utilisent des tactiques très similaires pour essayer de s'emparer des terres des communautés. Sachant qu'elles peuvent compter sur le soutien des autorités gouvernementales et de politiciens de haut niveau, les sociétés font régulièrement des promesses qu'elles n'ont pas l'intention de tenir. Elles essaient de réduire au silence et de marginaliser ceux qui s'opposent à leurs projets. Elles créent des divisions au sein des communautés.

Bande dessinée « Semences en résistance »

Nous partageons la bande dessinée Semences en résistance réalisée à partir du dessin animé qui ouvre le documentaire Semences : bien commun ou propriété des entreprises ? Ce documentaire a été réalisé en 2017 par un collectif d’organisations latinoaméricaines qui œuvrent sur tout le continent à la défense des semences autochtones, paysannes et locales comme fondement de la souveraineté alimentaire des peuples.

Nous partageons la bande dessinée Semences en résistance réalisée à partir du dessin animé qui ouvre le documentaire Semences : bien commun ou propriété des entreprises ? Ce documentaire a été réalisé en 2017 par un collectif d’organisations latinoaméricaines qui œuvrent sur tout le continent à la défense des semences autochtones, paysannes et locales comme fondement de la souveraineté alimentaire des peuples.

Semences en résistance

« Semences en résistance » est une animation développée dans le cadre du documentaire « Semences : bien commun ou propriété des entreprises ? », réalisé en 2017 par un collectif d'organisations latino-américaines qui œuvrent, à l’échelle de tout le continent, à la défense des semences indigènes comme fondement de la souveraineté alimentaire des peuples.  

« Semences en résistance » est une animation développée dans le cadre du documentaire « Semences : bien commun ou propriété des entreprises ? », réalisé en 2017 par un collectif d'organisations latino-américaines qui œuvrent, à l’échelle de tout le continent, à la défense des semences indigènes comme fondement de la souveraineté alimentaire des peuples.  

Le Collectif des Semences d'Amérique Latine présente le documentaire « Semences : bien commun ou propriété des entreprises ? »

Produit conjointement par huit organisations d’Amérique latine et réalisé par Radio Mundo Real, le documentaire « Semences : bien commun ou propriété des entreprises ? » expose les expériences et les luttes des mouvements de défense des semences locales en Amérique latine, actifs en Équateur, au Brésil, au Costa Rica, au Mexique, au Honduras, en Argentine, en Colombie et au Guatemala.

Produit conjointement par huit organisations d’Amérique latine et réalisé par Radio Mundo Real, le documentaire « Semences : bien commun ou propriété des entreprises ? » expose les expériences et les luttes des mouvements de défense des semences locales en Amérique latine, actifs en Équateur, au Brésil, au Costa Rica, au Mexique, au Honduras, en Argentine, en Colombie et au Guatemala.

Des fonds de pension alimentent l’accaparement des terres au Brésil

Dans le monde entier, des agriculteurs sont privés de leurs terres, de manière souvent violente, et ces terres passent aux mains de grandes sociétés et de spéculateurs qui voient le foncier agricole comme un investissement lucratif. Mais quels sont les mécanismes complexes derrière ces agissements ? Se peut-il que votre propre fonds de pension contribue à l’accaparement des terres dans des pays comme le Brésil ? Cette vidéo vise à faire pression sur les fonds de pension pour les obliger à révéler publiquement le nom et l’emplacement des terres agricoles qu’ils ont acquises de par le monde et à mettre fin à la spéculation sur les terres agricoles

Dans le monde entier, des agriculteurs sont privés de leurs terres, de manière souvent violente, et ces terres passent aux mains de grandes sociétés et de spéculateurs qui voient le foncier agricole comme un investissement lucratif. Mais quels sont les mécanismes complexes derrière ces agissements ? Se peut-il que votre propre fonds de pension contribue à l’accaparement des terres dans des pays comme le Brésil ? Cette vidéo vise à faire pression sur les fonds de pension pour les obliger à révéler publiquement le nom et l’emplacement des terres agricoles qu’ils ont acquises de par le monde et à mettre fin à la spéculation sur les terres agricoles

« Actionnaires de SOCFIN : Arrêtez les accaparements de terres ! »

Ce mercredi 1er juin 2016, des citoyens et représentants d’organisations belges, françaises et luxembourgeoises ont interpellé les actionnaires du groupe belgo-luxembourgeois SOCFIN lors de son Assemblée générale. Ils ont mené une action de protestation en solidarité des communautés affectées, en Afrique et Asie, par les accaparements de terres de la firme agro-industrielle. Après plusieurs requêtes auprès des dirigeants de l’entreprise, les citoyens et les organisations en appellent aux actionnaires du groupe pour faire respecter les droits fondamentaux et les droits fonciers des communautés locales. Des actions similaires ont également été menées par les communautés dans plusieurs plantations du groupe.

Ce mercredi 1er juin 2016, des citoyens et représentants d’organisations belges, françaises et luxembourgeoises ont interpellé les actionnaires du groupe belgo-luxembourgeois SOCFIN lors de son Assemblée générale. Ils ont mené une action de protestation en solidarité des communautés affectées, en Afrique et Asie, par les accaparements de terres de la firme agro-industrielle. Après plusieurs requêtes auprès des dirigeants de l’entreprise, les citoyens et les organisations en appellent aux actionnaires du groupe pour faire respecter les droits fondamentaux et les droits fonciers des communautés locales. Des actions similaires ont également été menées par les communautés dans plusieurs plantations du groupe.

Les femmes ouest africaines défendent l'huile de palme traditionnelle

Une nouvelle vidéo présente le modèle de production artisanale d'huile de palme dirigé par des femmes, une réalité souvent rendue invisible par les récits de l'huile de palme industrielle. Ce système de production est actuellement menacé par les rapides avancées des plantations industrielles, par les accords de libre-échange et par les chaines de valeurs contrôlées par des intérêts corporatifs au détriment des systèmes alimentaires communautaires.

Une nouvelle vidéo présente le modèle de production artisanale d'huile de palme dirigé par des femmes, une réalité souvent rendue invisible par les récits de l'huile de palme industrielle. Ce système de production est actuellement menacé par les rapides avancées des plantations industrielles, par les accords de libre-échange et par les chaines de valeurs contrôlées par des intérêts corporatifs au détriment des systèmes alimentaires communautaires.

Graines de liberté : entretien avec Henk Hobbelink

Le programme de la soi-disant Révolution verte a touché le monde entier. L’idée était de créer de nouvelles variétés de semences. Des semences, présumées à haut rendement ont donc été créées, mais leur rendement élevé dépendait essentiellement de l’apport d’intrants externes. Elles provenaient de laboratoires et étaient censées remplir des buts bien spécifiques. Génétiquement uniformes, elles ont massivement remplacé la diversité dans les champs des paysans, en Inde, en Afrique et partout dans le monde. 

Le programme de la soi-disant Révolution verte a touché le monde entier. L’idée était de créer de nouvelles variétés de semences. Des semences, présumées à haut rendement ont donc été créées, mais leur rendement élevé dépendait essentiellement de l’apport d’intrants externes. Elles provenaient de laboratoires et étaient censées remplir des buts bien spécifiques. Génétiquement uniformes, elles ont massivement remplacé la diversité dans les champs des paysans, en Inde, en Afrique et partout dans le monde. 

Ensemble, nous pouvons refroidir la planète !

Cette nouvelle vidéo de La Vía Campesina et GRAIN décrit les éléments nécessaires pour comprendre les effets du système agroindustriel sur notre climat et nous explique en même temps comment nous pouvons agir pour renverser la vapeur et commencer à refroidir la planète. Un véritable défi attend chacune et chacun d'entre nous!

Cette nouvelle vidéo de La Vía Campesina et GRAIN décrit les éléments nécessaires pour comprendre les effets du système agroindustriel sur notre climat et nous explique en même temps comment nous pouvons agir pour renverser la vapeur et commencer à refroidir la planète. Un véritable défi attend chacune et chacun d'entre nous!

Accès aux ressources génétiques en Afrique: cas du Bénin et Burkina Faso

L'Afrique -- et surtout les pays en voie de développement -- présentent une richesse en biodiversité. Ils sont donc au cœur de la question de l'accès et du partage des avantages liés aux ressources génétiques. En général, ces ressources génétiques sont exploitées par les chercheurs aussi bien nationaux qu'étrangers sous l'impulsion des multinationales, sans aucun mécanisme de partage des avantages.

L'Afrique -- et surtout les pays en voie de développement -- présentent une richesse en biodiversité. Ils sont donc au cœur de la question de l'accès et du partage des avantages liés aux ressources génétiques. En général, ces ressources génétiques sont exploitées par les chercheurs aussi bien nationaux qu'étrangers sous l'impulsion des multinationales, sans aucun mécanisme de partage des avantages.

Diaporama : Qui est derrière l’accaparement des terres ?

Un nombre restreint de personnes prend possession d’une proportion toujours plus grande des terres agricoles du monde et des ressources en eau qui vont avec. Et le reste de l’humanité se retrouve lésé, voire totalement dépossédé. Tandis que le monde s’enfonce toujours plus profondément dans la crise alimentaire, ces nouveaux seigneurs de la terre ont tout pouvoir pour décider qui a le droit - ou non - de manger ; ce sont eux aussi qui décident ceux qui vont pouvoir profiter du système alimentaire et ceux qui ne lui survivront pas. Pour soulever un coin du voile, GRAIN a réalisé un diaporama qui expose quelques-uns des investisseurs les plus actifs dans l’accaparement des terres agricoles et ceux qui les soutiennent.

Un nombre restreint de personnes prend possession d’une proportion toujours plus grande des terres agricoles du monde et des ressources en eau qui vont avec. Et le reste de l’humanité se retrouve lésé, voire totalement dépossédé. Tandis que le monde s’enfonce toujours plus profondément dans la crise alimentaire, ces nouveaux seigneurs de la terre ont tout pouvoir pour décider qui a le droit - ou non - de manger ; ce sont eux aussi qui décident ceux qui vont pouvoir profiter du système alimentaire et ceux qui ne lui survivront pas. Pour soulever un coin du voile, GRAIN a réalisé un diaporama qui expose quelques-uns des investisseurs les plus actifs dans l’accaparement des terres agricoles et ceux qui les soutiennent.