Blog

Le blog permet aux membres de GRAIN et aux autres collaborateurs de publier commentaires et suggestions, d’évaluer des documents, de faire part de rendez-vous et d’événements. Ou simplement de partager des informations que nous jugeons intéressantes.

Vidéo : La violence et les abus sexuels contre les femmes dans les plantations de palmiers à huile DOIVENT CESSER

La vidéo « NON à la violence contre les femmes et les filles vivant dans et autour des plantations de palmiers à huile » dénonce la violence contre les femmes et les filles en Afrique de l’Ouest et centrale dont les terres ont été accaparées par les plantations industrielles de palmiers à huile.

La vidéo « NON à la violence contre les femmes et les filles vivant dans et autour des plantations de palmiers à huile » dénonce la violence contre les femmes et les filles en Afrique de l’Ouest et centrale dont les terres ont été accaparées par les plantations industrielles de palmiers à huile.

L’empreinte durable d’un projet peu connu de la Banque mondiale visant à obtenir des plantations en Afrique pour des milliardaires européens

Pourquoi les gouvernements postcoloniaux africains n’ont-ils pas démantelé ce modèle de la plantation colonial d’exploitation et d’extraction, rendu les terres à leurs peuples et encouragé une renaissance des systèmes alimentaires et agricoles locaux diversifiés de l’Afrique ? Une pièce importante se trouve dans les archives de la Banque mondiale.

Pourquoi les gouvernements postcoloniaux africains n’ont-ils pas démantelé ce modèle de la plantation colonial d’exploitation et d’extraction, rendu les terres à leurs peuples et encouragé une renaissance des systèmes alimentaires et agricoles locaux diversifiés de l’Afrique ? Une pièce importante se trouve dans les archives de la Banque mondiale.

Les banques publiques de développement ne méritent pas leur nom

Les banques publiques de développement sont déconnectées de toute logique « publique », et de toute discussion sur ce à quoi le « développement » devrait ressembler. Dans le domaine de l'alimentation et de l'agriculture, qui constituent le fondement de notre existence même, elles financent les activités agro-industrielles des entreprises. Elles n'ont pas été créées pour soutenir un autre modèle et n'ont pas de réelle capacité à le faire. Nous avons besoin d'une approche très différente de la finance internationale, qui soutienne les communautés plutôt que les entreprises, et de systèmes alimentaires non soumis au contrôle des multinationales.

Les banques publiques de développement sont déconnectées de toute logique « publique », et de toute discussion sur ce à quoi le « développement » devrait ressembler. Dans le domaine de l'alimentation et de l'agriculture, qui constituent le fondement de notre existence même, elles financent les activités agro-industrielles des entreprises. Elles n'ont pas été créées pour soutenir un autre modèle et n'ont pas de réelle capacité à le faire. Nous avons besoin d'une approche très différente de la finance internationale, qui soutienne les communautés plutôt que les entreprises, et de systèmes alimentaires non soumis au contrôle des multinationales.

Les banques de développement doivent être tenues responsables de leurs investissements désastreux au Congo

Des banques de développement européennes et américaines, sous la direction du groupe britannique CDC, se préparent à retirer leurs investissements, entachés de scandales, dans Feronia Inc, une société canadienne qui exploite des plantations de palmiers à huile en République démocratique du Congo. Bien qu'elle ait reçu près de 200 millions USD de ces banques, la société est aujourd'hui en faillite et ses activités ont été reprises par un fonds d'investissement privé basé dans le paradis fiscal de l'île Maurice.

Des banques de développement européennes et américaines, sous la direction du groupe britannique CDC, se préparent à retirer leurs investissements, entachés de scandales, dans Feronia Inc, une société canadienne qui exploite des plantations de palmiers à huile en République démocratique du Congo. Bien qu'elle ait reçu près de 200 millions USD de ces banques, la société est aujourd'hui en faillite et ses activités ont été reprises par un fonds d'investissement privé basé dans le paradis fiscal de l'île Maurice.

GRAIN : 30 ans de luttes pour les petits paysans, la souveraineté alimentaire et la biodiversité !

Dans ce podcast avec Ange-David Baimey, l’un des membres de l’équipe de GRAIN qui est en Côte d’Ivoire, nous abordons l’histoire de cette association et cela nous amène à évoquer les nombreux sujets sur lesquels ils travaillent, sur le terrain avec les communautés aussi bien que par des rapports, analyses et expertises destinés au médias et aux institutions internationales.

Dans ce podcast avec Ange-David Baimey, l’un des membres de l’équipe de GRAIN qui est en Côte d’Ivoire, nous abordons l’histoire de cette association et cela nous amène à évoquer les nombreux sujets sur lesquels ils travaillent, sur le terrain avec les communautés aussi bien que par des rapports, analyses et expertises destinés au médias et aux institutions internationales.

L’agro-impérialisme au temps du Covid-19

Avec la pandémie de Covid-19, les industries agroalimentaires et de la viande ont décroché le jackpot. Alors que les profits de la pandémie restent au sommet, c’est une véritable catastrophe qui ruisselle vers le bas. Les conséquences sont dévastatrices. Une nouvelle vague d’ajustements structurels est en cours qui va se concentrer sur l’accroissement des investissements étrangers dans l’agro-industrie et des exportations de produits agricoles.

Avec la pandémie de Covid-19, les industries agroalimentaires et de la viande ont décroché le jackpot. Alors que les profits de la pandémie restent au sommet, c’est une véritable catastrophe qui ruisselle vers le bas. Les conséquences sont dévastatrices. Une nouvelle vague d’ajustements structurels est en cours qui va se concentrer sur l’accroissement des investissements étrangers dans l’agro-industrie et des exportations de produits agricoles.

Voyage à travers 30 ans de soutien à la lutte pour la souveraineté alimentaire

Venez suivre la visite guidée de l'histoire de GRAIN. Trente ans passés à soutenir la lutte pour la souveraineté alimentaire. Les entretiens et l'animation vont vous faire découvrir comment un projet consacré initialement surtout aux semences est devenu cette organisation internationale aux multiples facettes que constitue GRAIN aujourd'hui, une organisation qui défend les mouvements paysans et la lutte pour la souveraineté alimentaire.

Venez suivre la visite guidée de l'histoire de GRAIN. Trente ans passés à soutenir la lutte pour la souveraineté alimentaire. Les entretiens et l'animation vont vous faire découvrir comment un projet consacré initialement surtout aux semences est devenu cette organisation internationale aux multiples facettes que constitue GRAIN aujourd'hui, une organisation qui défend les mouvements paysans et la lutte pour la souveraineté alimentaire.

Un regard urgent sur le système alimentaire | Une enquête collective d'en bas

L'Atlas nous permet aujourd'hui de saisir la totalité du panorama puisqu'il reconfigure le processus historique, les motifs et les conditions de l'accaparement : nous sommes face à une véritable restructuration territoriale qui déplace les populations et les soumet aux conditions de vie précaires provoquées par les monocultures industrielles.

L'Atlas nous permet aujourd'hui de saisir la totalité du panorama puisqu'il reconfigure le processus historique, les motifs et les conditions de l'accaparement : nous sommes face à une véritable restructuration territoriale qui déplace les populations et les soumet aux conditions de vie précaires provoquées par les monocultures industrielles.

Les citoyens et citoyennes du monde s’opposent à la propriété intellectuelle sur les semences

Nous, membres de la société civile, appelons à la transformation urgente de nos systèmes agricoles et alimentaires à travers la création d’économies circulaires ancrées dans le local et basées sur des pratiques fondées sur l’écologie garantes de la résilience à tous les niveaux, ainsi qu’à travers la protection des droits des agriculteurs et des systèmes semenciers traditionnels.

Nous, membres de la société civile, appelons à la transformation urgente de nos systèmes agricoles et alimentaires à travers la création d’économies circulaires ancrées dans le local et basées sur des pratiques fondées sur l’écologie garantes de la résilience à tous les niveaux, ainsi qu’à travers la protection des droits des agriculteurs et des systèmes semenciers traditionnels.

“Business as usual” chez Socfin et Bolloré

A l'approche des prochaines assemblées générales annuelles des groupes Socfin et Bolloré, les organisations de la société civile et les ONG appellent à une résolution urgente et à la fin des conflits et des poursuites judiciaires initiés par Socfin/Bolloré. Le “monde de demain” se doit de sortir du “business as usual”, et l’enrichissement des dirigeants et des actionnaires ne doit plus prendre le pas sur les droits humains et environnementaux.

A l'approche des prochaines assemblées générales annuelles des groupes Socfin et Bolloré, les organisations de la société civile et les ONG appellent à une résolution urgente et à la fin des conflits et des poursuites judiciaires initiés par Socfin/Bolloré. Le “monde de demain” se doit de sortir du “business as usual”, et l’enrichissement des dirigeants et des actionnaires ne doit plus prendre le pas sur les droits humains et environnementaux.

Cargill le savait ! La plus grande entreprise agroalimentaire du monde a sciemment mis en danger la santé de ses salariés pendant la pandémie de Covid-19 pour maximiser ses profits

Tout comme le groupe WH/Smithfield, l’une des usines de transformation de viande de Cargill est maintenant devenue l’un des principaux foyers nationaux d’infection par le Covid-19. Au 25 avril, on comptait 558 cas de Covid-19 confirmés parmi les salariés de son usine de transformation de viande bovine à High River, en Alberta, ce qui en faisait l’un des pires clusters de Covid-19 au Canada.

Tout comme le groupe WH/Smithfield, l’une des usines de transformation de viande de Cargill est maintenant devenue l’un des principaux foyers nationaux d’infection par le Covid-19. Au 25 avril, on comptait 558 cas de Covid-19 confirmés parmi les salariés de son usine de transformation de viande bovine à High River, en Alberta, ce qui en faisait l’un des pires clusters de Covid-19 au Canada.

Décryptage des plantations Socfin/Bolloré, grâce à Profundo

En février 2020, Profundo, un groupe de recherche indépendant néerlandais, a publié un guide révélant la structure actionnariale cachée derrière les plantations de palmiers à huile et d’hévéa de Socfin en Afrique et en Asie. Socfin est une holding dont le siège est au Luxembourg. Ses principaux actionnaires sont le Belge Hubert Fabbri et le Français Vincent Bolloré, et leurs familles, qui sont liés par de nombreux partenariats d’affaires.

En février 2020, Profundo, un groupe de recherche indépendant néerlandais, a publié un guide révélant la structure actionnariale cachée derrière les plantations de palmiers à huile et d’hévéa de Socfin en Afrique et en Asie. Socfin est une holding dont le siège est au Luxembourg. Ses principaux actionnaires sont le Belge Hubert Fabbri et le Français Vincent Bolloré, et leurs familles, qui sont liés par de nombreux partenariats d’affaires.

La finalisation du rapport d’investigation sur le conflit foncier de Malen : une étape constructive vers la résolution du conflit

GRAIN soutient les communautés qui tentent de récupérer leurs terres et leurs moyens de subsistance auprès de SOCFIN, une multinationale européenne spécialisée dans le palmier à huile, en Sierra Leone. Vous trouverez ci-dessous une mise à jour sur les derniers développements de FIAN Belgium, y compris une lettre ouverte soutenue par GRAIN.

GRAIN soutient les communautés qui tentent de récupérer leurs terres et leurs moyens de subsistance auprès de SOCFIN, une multinationale européenne spécialisée dans le palmier à huile, en Sierra Leone. Vous trouverez ci-dessous une mise à jour sur les derniers développements de FIAN Belgium, y compris une lettre ouverte soutenue par GRAIN.

GRAIN : 30 ans de soutien à la lutte pour la souveraineté alimentaire

Il y a 30 ans, le 16 mars 1990, une idée est devenue une organisation. C’est le jour où les co-fondateurs Henk Hobbelink et Renée Vellvé, accompagnés de six défenseurs des semences déterminés, qui ont constitué le premier conseil d’administration de l’organisation, ont officiellement signé la naissance de GRAIN devant un notaire à Barcelone, en Espagne.

Il y a 30 ans, le 16 mars 1990, une idée est devenue une organisation. C’est le jour où les co-fondateurs Henk Hobbelink et Renée Vellvé, accompagnés de six défenseurs des semences déterminés, qui ont constitué le premier conseil d’administration de l’organisation, ont officiellement signé la naissance de GRAIN devant un notaire à Barcelone, en Espagne.

再见 Hengfu (Adieu Hengfu)

Il y a presque dix ans, une série de concessions économiques de terres (ELC en anglais) ont été accordées par le gouvernement cambodgien à cinq entreprises soupçonnées d’être des filiales d’une seule et unique société appartenant à la Chine. Les concessions ont été signées en 2011 et ont mis à la disposition des entreprises 40 000 hectares de terres dans la province de Preah Vihear pour y cultiver de la canne à sucre. Nous avons appris que le projet avait complètement échoué.

Il y a presque dix ans, une série de concessions économiques de terres (ELC en anglais) ont été accordées par le gouvernement cambodgien à cinq entreprises soupçonnées d’être des filiales d’une seule et unique société appartenant à la Chine. Les concessions ont été signées en 2011 et ont mis à la disposition des entreprises 40 000 hectares de terres dans la province de Preah Vihear pour y cultiver de la canne à sucre. Nous avons appris que le projet avait complètement échoué.