La consommation de viande monte en flèche dans le monde et, d’après des études récentes, si la tendance actuelle se maintient elle augmentera encore de 76 % d’ici à 2050. 

[Lire l'article complet]

Fervent défenseur de l’agro-écologie, Olivier de Schutter, ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation, revient avec Basta ! sur les lobbys à l’œuvre qui bloquent tout changement, dans le secteur agricole comme énergétique. Partisan d’une nouvelle redistribution des richesses, il appelle à inventer de nouveaux rapports sociaux.

[Lire l'article complet]

Près d´un quart des produits frais sont produits par environ un milliard de personnes qui cultivent des fruits et des légumes dans des jardins et des fermes urbaines ou périurbaines. Bien qu´une partie de ces produits soit consommée par les producteurs et productrices elles-mêmes, une large part est revendue directement sur les marchés urbains, à des prix raisonnables. De nos jours, plus de la moitié des populations défavorisées vivent dans des villes. Face aux dangers de la volatilité des prix alimentaires, cette production locale s´avère de plus en plus vitale pour la sécurité alimentaire urbaine.

[Lire l'article complet] — [Télécharger la version PDF]

La perspective de La Via Campesina sur l' "économie verte" et d'autres projets en préparation pour le Sommet de Rio+20. Un bon résumé.

[Lire l'article complet]

"Nous ne pouvons plus attendre"

Via Campesina, Ibrahim Coulibaly | 29 octobre 2011 | crise alimentaire | Mali

"Je voudrai inciter chacun d’entre nous de méditer quand nous allons nous asseoir devant nos plats de victuailles ce midi, de penser que des humains sont en train de mourir en ce moment même de faim ou de malnutrition parce que des réunions coûteuses sont organisés autour de leur sort sans que les actes qui pourraient les sauver ne soient posés. Nous ne pouvons plus attendre."

Contribution de Ibrahim Coulibaly, Via Campesina, sur la Volatilité des Prix Agricoles- CSA - 19 octobre 2011

[Lire l'article complet]

Pays