En raison de l’importance des menaces écologiques, culturels et sociales que constitue le forçage génétique* obtenu par génie génétique, y compris les menaces visant la biodiversité, la souveraineté nationale, la paix et la sécurité alimentaire, nous, soussignés, appelons les gouvernements de la treizième Conférence des Parties à la Convention sur la Diversité Biologique, conformément au principe de précaution,  à décréter un moratoire.

[Lire l'article complet]

La machinerie biotechnologique a jeté son dévolu sur le niébé, une culture autochtone en Afrique, et a fermement l’intention d’introduire le niébé génétiquement modifié dans les systèmes alimentaires et agricoles de l’Afrique.

[Lire l'article complet] — [Télécharger la version PDF]

Les paysans de l’Afrique de l’Ouest ont préservé, amélioré et transmis, de génération en génération, une grande diversité de ressources génétiques. Ce patrimoine constitue le socle de notre souveraineté alimentaire. Nous rejetons un Avant-projet qui nous apparaît comme un instrument destiné à faciliter l’introduction des OGM dans la sous-région, en affaiblissant nos structures de régulation et de contrôle nationales.

 

[Lire l'article complet]

Des produits phytosanitaires parmi les plus utilisés dans le monde ont des effets néfastes sur la biodiversité qui ne se limitent pas aux abeilles, mais nuisent aussi aux papillons, vers de terre, oiseaux et poissons, selon une évaluation scientifique internationale.

[Lire l'article complet]

Vigilance au Bénin

Coalition de Veille OGM du Bénin et GRAIN | 07 mars 2014 | technologies, semences & biodiversité, lois et politiques, actions | Bénin

A l'expiration de deux moratoires successifs de cinq ans, pris par le gouvernement du Bénin respectivement en 2002 et en 2008, le Bénin se trouve aujourd'hui dans un vide juridique par rapport aux organismes génétiquement modifiés (OGM).

[Lire l'article complet]

Dans l’ouest de l’Inde, l’État du Maharashtra a interdit à Mahyco, la filiale indienne du géant Monsanto, de vendre les graines de son coton OGM.

 

[Lire l'article complet]

L’agriculture africaine a besoin de soutien et d’investissement. De nombreuses initiatives venant du Nord affluent, notamment la “Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition en Afrique” lancée par le G8 et l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA). Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre du Programme Détaillé de Développement de l’Agriculture Africaine (PDDAA), ce qui leur confère une apparence de légitimité. Mais qu’y a t-il derrière ces investissements et qui est censé en bénéficier ?

[Lire l'article complet]

Le modèle agro-industriel français va mal, et si il pouvait donner des leçons au reste du monde il y a encore quelques décennies, ce sont des structures d'Afrique de l'Ouest qui aujourd'hui promeuvent un modèle agricole respectueux de l'environnement et de la biodiversité.

[Lire l'article complet]

Appel à une interdiction immédiate et totale de la culture, de l’importation et de l’exportation d’organismes génétiquement modifiés (OGM) sur le continent africain.

[Lire l'article complet]

Ce documentaire décrypte la stratégie de contamination par le coton Bt au Burkina avec pour objectif sous-tendu la disparition de l’agriculture paysanne pour un accaparement des terres. Il pose également la question de l’introduction d’OGM dans les cultures vivrières comme le niébé et le sorgho.

[Lire l'article complet]

Pays