Commerce de détail et concentration du marché aujourd’hui en Thaïlande

Boîte à outils

Auteur: Supermarket Watch Asia Bulletin
Date: 10 octobre 2018
Traductions: English
URL raccourcie: /e/6040

Imprimer



Supermarket Watch Asia Bulletin | 10 octobre 2018 | Entreprises & commerce, Bulletin de veille des supermarchés d’Asie

 

Photo : Greg Goodman

Bulletin de veille des supermarchés d’Asie n° 11, août 2018

Éditorial : Commerce de détail et concentration du marché aujourd’hui en Thaïlande

En juillet 2018, BioThai, une ONG thaïlandaise qui travaille sur la biodiversité et les savoirs locaux, a partagé informations et données concernant la concentration grandissante de la vente au détail aujourd’hui en Thaïlande. On apprend ainsi qu’en 2016, plus de 18 000 magasins appartenaient à une douzaine d’entreprises qui opèrent en Thaïlande. Une famille thaïlandaise moyenne dépense 87 pour cent de son budget pour se procurer des articles comme la nourriture et les boissons, les vêtements, et le mobilier, ce qui explique l’essor du commerce de détail moderne en Thaïlande.

Cependant, le développement du commerce de détail moderne pénalise consommateurs et agriculteurs. Selon BioThai, 75 pour cent du prix d’une banane va au détaillant et à ses fournisseurs, et seulement 25 pour cent à l’agriculteur. De plus, le prix d’une banane est quasiment le même qu’en Europe, où 80 pour cent du prix va aux détaillants et sert à couvrir les taxes d’importation.

En moyenne, quand un consommateur achète des produits frais dans un magasin moderne, seulement 14 pour cent du prix payé revient en réalité aux agriculteurs. La plus grande partie du prix du produit va à la marque de supermarché (30 %), puis aux entreprises de semences et d’engrais (25 %), aux producteurs de denrées alimentaires (23 %) et enfin aux commerçants (8 %).

Compte tenu de l’augmentation de la concentration du marché et de la verticalité des chaînes de valeurs des supermarchés, le prix total payé par le consommateur peut même revenir à une seule entreprise qui contrôle toute la chaîne. Dans le cas de la Thaïlande, il s’agit de Charoen Pokphand (CP), la plus grosse entreprise privée de Thaïlande et l’un des plus gros conglomérats mondiaux. CP est essentiellement présent dans trois domaines : les télécommunications, l’agrobusiness et l’alimentation, et le commerce de détail et la distribution ; ses activités et investissements touchent plus de 14 pays, de la Thaïlande à la Tanzanie. L’entreprise exporte dans 40 pays sur tous les continents et ses produits sont consommés par plus de 3 milliards de personnes chaque jour dans le monde entier.

Au sein de la chaîne alimentaire thaïlandaise, CP est actif et investit dans presque tous les secteurs de la chaîne, depuis la production jusqu’à la transformation et la distribution. CP contrôle entre 30 et 50 pour cent des semences de maïs et de légumes, 40 % de l’industrie de la volaille, 73 pour cent de l’industrie des denrées alimentaires réfrigérées et congelées et l’incroyable proportion de 93 pour cent des commerces de proximité en Thaïlande. Au cours des dernières années, CP a été montré du doigt après avoir été poursuivi en justice sur allégations d’esclavage et de traite d’êtres humains dans sa chaîne d’approvisionnement de la crevette. Toutefois, l’affaire a été classée sans suite par un tribunal américain en 2017.

L’exemple de CP démontre clairement l’accroissement de la concentration du marché dans le commerce alimentaire de détail moderne. Cette pratique a écarté la majorité des acteurs de la chaîne alimentaire : les agriculteurs, les ouvriers agricoles, les petits commerçants et les consommateurs. Elle permet aussi de comprendre les raisons de la montée de la résistance aux commerces modernes et tous ces efforts réalisés dans beaucoup d’endroits pour améliorer la situation de la distribution alimentaire, en Inde comme aux États-Unis, comme on peut le voir dans ce numéro du bulletin de veille des supermarchés d’Asie.

Pour plus d’informations sur la présentation de BioThai, veuillez contacter : Kingkorn Narintarakul ([email protected]).


Supermarket watch Asia est un bulletin internet trimestriel produit par GRAIN. Destiné aux mouvements sociaux, il est consacré aux évolutions du secteur de la vente au détail et de la distribution alimentaires en Asie. Cliquer sur ce lien pour voir la totalité du bulletin (en anglais) et vous abonner.

 

blog comments powered by Disqus