Autres publications

Cette rubrique consiste en une liste de publications et de documents qui ne relèvent d’aucune autre catégorie. Elle contient entre autres des publications écrites par GRAIN pour d’autres organisations, les résultats de recherches communes et de projets d’écriture avec d’autres partenaires.

Souveraineté alimentaire : 5 étapes pour refroidir la planète et nourrir sa population

La Vía Campesina et GRAIN expliquent comment une redistribution mondiale des terres aux petits producteurs et aux communautés autochtones, associée à des politiques de soutien des marchés locaux et d’une agriculture écologique, peut réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre en l’espace de quelques décennies, réduire largement la déforestation et satisfaire les besoins alimentaires d’une population toujours plus importante.

La Vía Campesina et GRAIN expliquent comment une redistribution mondiale des terres aux petits producteurs et aux communautés autochtones, associée à des politiques de soutien des marchés locaux et d’une agriculture écologique, peut réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre en l’espace de quelques décennies, réduire largement la déforestation et satisfaire les besoins alimentaires d’une population toujours plus importante.

La solution au changement climatique passe par nos terres

Notre meilleur espoir pour faire face au changement climatique et nourrir la population croissante de la planète est d'engager un effort mondial visant à donner aux petits agriculteurs et aux communautés autochtones un contrôle sur les terres.

Notre meilleur espoir pour faire face au changement climatique et nourrir la population croissante de la planète est d'engager un effort mondial visant à donner aux petits agriculteurs et aux communautés autochtones un contrôle sur les terres.

Les belles histoires de l’agriculture familiale

Au cours des 50 dernières années, quatre cultures industrielles, le soja, le palmier à huile, le colza et la canne à sucre, se sont emparés de 140 millions d’hectares, un chiffre absolument stupéfiant. Et cette tendance s’accélère.

Au cours des 50 dernières années, quatre cultures industrielles, le soja, le palmier à huile, le colza et la canne à sucre, se sont emparés de 140 millions d’hectares, un chiffre absolument stupéfiant. Et cette tendance s’accélère.

Un paradis pour les accapareurs de terres : un militant écologiste camerounais confronté à un procès

GRAIN, l'Oakland Institute et le World Rainforest Movement appellent Herakles et le gouvernement camerounais à abandonner toutes les charges pesant sur Nasako Besingi et ses camarades militants et engager un dialogue de bonne foi avec les communautés locales qui cherchent à défendre leurs terres.

GRAIN, l'Oakland Institute et le World Rainforest Movement appellent Herakles et le gouvernement camerounais à abandonner toutes les charges pesant sur Nasako Besingi et ses camarades militants et engager un dialogue de bonne foi avec les communautés locales qui cherchent à défendre leurs terres.

Pour Karuturi, figure emblématique de l’accaparement des terres, c’est le fiasco

Karuturi Ltd, l’entité de production florale de Karuturi Global Ltd au Kenya, est au bord de l’effondrement financier et vient d’être placé sous administration judiciaire. L’un des pires accapareurs de terres de la planète est dans la situation la plus difficile qu’il ait jamais connue.

Karuturi Ltd, l’entité de production florale de Karuturi Global Ltd au Kenya, est au bord de l’effondrement financier et vient d’être placé sous administration judiciaire. L’un des pires accapareurs de terres de la planète est dans la situation la plus difficile qu’il ait jamais connue.

Des activistes camerounais au tribunal pour protestation pacifique contre un accapareur de terres de Wall Street

Demandez à Herakles Farms d’arrêter sa campagne d’intimidation contre Nasako Besingi et d’autres défenseurs des communautés locales et des forêts.

Demandez à Herakles Farms d’arrêter sa campagne d’intimidation contre Nasako Besingi et d’autres défenseurs des communautés locales et des forêts.

Les paysans de Sierra Leone refusent de laisser accaparer leurs terres pour une plantation de palmiers à huile

En décembre 2013, une troupe de policiers ont tiré sur une foule dans le district de Pujehun. C'était des villageois qui ont réuni pour exprimer leurs griefs concernant la location de 6 500 hectares de terres agricoles de qualité dans cette partie sud-ouest de la Sierra Leone. L’incident n’est que le plus récent d’une série de réactions hostiles de plus en plus violentes de la part des autorités, face à la résistance des communautés qui perdent leurs terres.

En décembre 2013, une troupe de policiers ont tiré sur une foule dans le district de Pujehun. C'était des villageois qui ont réuni pour exprimer leurs griefs concernant la location de 6 500 hectares de terres agricoles de qualité dans cette partie sud-ouest de la Sierra Leone. L’incident n’est que le plus récent d’une série de réactions hostiles de plus en plus violentes de la part des autorités, face à la résistance des communautés qui perdent leurs terres.

Terres volées : des villageois nigérians veulent reprendre leurs terres à Wilmar

Wilmar, la plus grande société mondiale d’huile de palme, installe actuellement une gigantesque plantation sur des terrains forestiers qui ont été offerts de façon illégale à l’ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo. La communauté locale veut récupérer ces terres.

Wilmar, la plus grande société mondiale d’huile de palme, installe actuellement une gigantesque plantation sur des terrains forestiers qui ont été offerts de façon illégale à l’ancien président du Nigeria, Olusegun Obasanjo. La communauté locale veut récupérer ces terres.

GRAIN en 2012 : un aperçu de nos activités

Les grandes entreprises, le pouvoir et le système alimentaire mondial, l’accaparement des terres, le contrôle des semences par les populations, la crise climatique et l'agriculture : le travail de GRAIN s'organise autour de ces thèmes qui sont étroitement liés. Avec nos partenaires du monde entier, nous montrons comment le système alimentaire industriel détruit les vies, les moyens de subsistance et les écologies et nous soutenons les luttes pour des systèmes alternatifs. GRAIN en 2012 passe en revue les activités et les réalisations auxquelles nous avons pris part durant l'année.

Les grandes entreprises, le pouvoir et le système alimentaire mondial, l’accaparement des terres, le contrôle des semences par les populations, la crise climatique et l'agriculture : le travail de GRAIN s'organise autour de ces thèmes qui sont étroitement liés. Avec nos partenaires du monde entier, nous montrons comment le système alimentaire industriel détruit les vies, les moyens de subsistance et les écologies et nous soutenons les luttes pour des systèmes alternatifs. GRAIN en 2012 passe en revue les activités et les réalisations auxquelles nous avons pris part durant l'année.

Déclaration de Calabar

Nous, membres de communautés affectées par des plantations industrielles de monoculture de palmier à huile, réaffirmons notre soutien à toutes les communautés brimées par la politique du plus fort et à défendre leurs droits fonciers comme peuples indigènes et communautés de paysans ; nous réaffirmons notre engagement à demander à tous les gouvernants de nos pays de ratifier et respecter les déclarations et toutes les lois internationales pour protéger les droits des communautés et des peuples indigènes.

Nous, membres de communautés affectées par des plantations industrielles de monoculture de palmier à huile, réaffirmons notre soutien à toutes les communautés brimées par la politique du plus fort et à défendre leurs droits fonciers comme peuples indigènes et communautés de paysans ; nous réaffirmons notre engagement à demander à tous les gouvernants de nos pays de ratifier et respecter les déclarations et toutes les lois internationales pour protéger les droits des communautés et des peuples indigènes.

Un activiste camerounais menacé d’emprisonnement pour s’être attaqué à un accapareur de terres de Wall Street

L’activiste Nasako Besingi raconte comment il a été battu, arrêté et assigné en justice pour avoir soutenu des villageois camerounais qui défendaient leurs terres contre le fonds de couverture américain Herakles Capital.

L’activiste Nasako Besingi raconte comment il a été battu, arrêté et assigné en justice pour avoir soutenu des villageois camerounais qui défendaient leurs terres contre le fonds de couverture américain Herakles Capital.

Déclaration de Yvapuruvu – lois sur les semences: refusons la dépossession

Les semences sont l'oeuvre des peuples, elles font partie de leur histoire. Elles ont été cultivées grâce au travail, à la créativité, à l'expérimentation et à l'attention collective. Au fil du temps, elles ont aussi façonné les peuples, leur permettant de s'alimenter de manières très diverses, de cultiver la terre, de partager, de développer leurs manières d'appréhender le monde. Elles sont donc intimement liées à des principes communautaires, à des responsabilités, des droits et des devoirs. Les semences nous imposent des responsabilités qui commencent avant même que nous n'ayions le droit de les utiliser.

Les semences sont l'oeuvre des peuples, elles font partie de leur histoire. Elles ont été cultivées grâce au travail, à la créativité, à l'expérimentation et à l'attention collective. Au fil du temps, elles ont aussi façonné les peuples, leur permettant de s'alimenter de manières très diverses, de cultiver la terre, de partager, de développer leurs manières d'appréhender le monde. Elles sont donc intimement liées à des principes communautaires, à des responsabilités, des droits et des devoirs. Les semences nous imposent des responsabilités qui commencent avant même que nous n'ayions le droit de les utiliser.

Les transgéniques : 20 ans à alimenter ou à leurrer la planète?

Généreusement entretenus par l’industrie des OGM, les mythes sur les soi-disant bénéfices des cultures transgéniques persistent. On peut résumer à cinq les mensonges que cette industrie répand : que les transgéniques alimentent la planète, qu’ils sont plus productifs, qu’ils permettront d’éliminer l’utilisation des produits agrochimiques, qu’ils coexistent harmonieusement avec les autres cultures et qu’ils sont parfaitement inoffensifs pour l’environnement et la santé. C’est facile de dévoiler ces mensonges...

Généreusement entretenus par l’industrie des OGM, les mythes sur les soi-disant bénéfices des cultures transgéniques persistent. On peut résumer à cinq les mensonges que cette industrie répand : que les transgéniques alimentent la planète, qu’ils sont plus productifs, qu’ils permettront d’éliminer l’utilisation des produits agrochimiques, qu’ils coexistent harmonieusement avec les autres cultures et qu’ils sont parfaitement inoffensifs pour l’environnement et la santé. C’est facile de dévoiler ces mensonges...

Accès aux ressources génétiques en Afrique: cas du Bénin et Burkina Faso

L'Afrique -- et surtout les pays en voie de développement -- présentent une richesse en biodiversité. Ils sont donc au cœur de la question de l'accès et du partage des avantages liés aux ressources génétiques. En général, ces ressources génétiques sont exploitées par les chercheurs aussi bien nationaux qu'étrangers sous l'impulsion des multinationales, sans aucun mécanisme de partage des avantages.

L'Afrique -- et surtout les pays en voie de développement -- présentent une richesse en biodiversité. Ils sont donc au cœur de la question de l'accès et du partage des avantages liés aux ressources génétiques. En général, ces ressources génétiques sont exploitées par les chercheurs aussi bien nationaux qu'étrangers sous l'impulsion des multinationales, sans aucun mécanisme de partage des avantages.