“Gates Ag One” : encore une tentative pour imposer aux paysans les technologies de pointe

by GRAIN | 30 Jan 2020

La semaine dernière, la Fondation Bill et Melinda Gates a annoncé qu’elle allait lancer un nouvel institut, afin de « permettre l’avancement de semences résilientes, destinées à améliorer les rendements » et d’introduire des découvertes scientifiques dans des plantes spécifiques essentielles aux petits producteurs, en particulier en Afrique sub-saharienne et en Asie du sud. Ce projet « fera avancer les découvertes à fort impact qui peuvent aider les petits producteurs et accélérera la transformation de technologies de pointe en produits utiles. » La nouvelle initiative portera le nom de Bill & Melinda Gates Agricultural Innovations, LLC, ou “Gates Ag One” en abrégé.

Encore un institut de recherche agronomique ?? Un moyen d’employer l’argent de Gates pour forcer les paysans à adopter ses objectifs ? Il y a cinq ans, GRAIN a publié une analyse et un set de données montrant comment Gates dépensait son argent pour “aider” l’agriculture en Afrique. Notre principale conclusion était que la plupart de ses subventions finissaient dans les instituts de recherche étatsuniens et européens, pour y mettre au point des technologies pour les paysans africains. Nous avons déjà les centres de recherche sur la Révolution verte, sus l’égide du CGIAR, qui sont largement financés par Gates. Depuis plusieurs dizaines d’années, ces centres forcent les paysans du monde entier à utiliser des semences et des technologies nouvelles dans leurs champs. Et qu’est-il advenu de cet énorme projet de financement destiné à promouvoir la Révolution verte en Afrique (l’AGRA) lancé par la Fondation Gates il y a près d’une quinzaine d’années ? Apparemment, le nouveau ‘Gates Ag One’ ne devrait pas être très différent. Nous avons écrit à la Fondation Gates pour poser ces questions, mais nous n’avons pas reçu de réponse.

Il semble que Gates se soit impatienté de la vitesse de travail des initiatives et instituts existants. « Nous n’avons pas eu l’impression que la recherche circulait jusqu’aux cultures qui sont les plus importantes pour les petits producteurs dans des délais dont ils pourraient profiter (…) Nous nous devions d’accélérer l’accès au genre de produits et de services dont ont besoin les personnes à faibles revenus et les petits producteurs », déclare Rodger Voorhies, l’un des principaux responsables de la Fondation Gates. Un certain nombre d’autres stratégies ont été envisagées, comme d’augmenter le financement des institutions existantes, mais il a été décidé que la meilleure façon d’utiliser l’argent de Gates était plutôt de mettre en place une nouvelle entité à but non lucratif qui serait liée à la Fondation Gates.

On ne sait pas très bien ce que cette nouvelle organisation est censée faire. Mais l’idée générale est claire : faire parvenir dans les champs les produits élaborés par les labos, plus vite et plus massivement qu’avant. L’objectif semble être d’identifier les découvertes scientifiques “prometteuses” et d’atteindre le plus rapidement possible le stade de la commercialisation.
L’édition génétique (CRISPR), une technologie dont Gates encourage la promotion depuis des années, semble avoir ici une place toute trouvée. Gates avait l’habitude de financer les autres pour faire avancer la recherche, mais agacé par l’insuffisance de progrès en la matière, il veut maintenant, semble-t-il, faire tout seul.

Quand Gates a lancé l’AGRA en Afrique il y a 15 ans, c’était parce qu’il ne voyait pas la Révolution verte se produire sur le continent comme cela s’était produit sur les autres continents. L’enthousiasme de Bill Gates pour les OGM et les engrais chimiques est bien connu et on peut bien imaginer que les « découvertes scientifiques » qu’il est si impatient d’apporter aux champs des paysans seront transgéniques et conçus pour répondre aux intrants chimiques. Le fait que le nouveau centre sera basé à St Louis, au Missouri, le siège de Monsanto et d’autres géants des OGM et des pesticides, n’est pas une coïncidence. La stratégie de l’AGRA consistait en partie à créer dans toute l’Afrique un réseau d’“agrodistributeurs” locaux pour fournir les paysans en produits agrochimiques, en engrais et en semences hybrides. Mais les choses ne vont pas assez vite ni assez loin pour Gates. Apparemment il faut pousser plus fort et plus vite.

Et si on ralentissait, si on arrêtait de pousser et qu’on commençait à réfléchir ? Comment se fait-il que les petits paysans africains ne se précipitent pas sur ce que leur offre Gates ? Peut-être que les “solutions” que Gates leur présente ne les aident pas. Peut-être qu’elles ne sont pas adaptées à leurs systèmes agricoles ou qu’elles ne répondent pas à leurs besoins.

Voorhies, que nous avons cité plus haut, a fait une remarque intéressante en présentant l’initiative : “En agriculture, le temps est votre pire ennemi” a-t-il dit. Mais nous ne sommes pas de cet avis. Dans les systèmes agricoles locaux, le temps et le rythme sont essentiels : il faut savoir quand travailler le sol, quand planter, quand désherber, quand récolter. Avec leur connaissance profonde des écosystèmes agricoles locaux, les petits paysans sont des maîtres en matière de temps. En effet ils savent que s’ils se trompent, leur famille n’aura pas à manger. Pourquoi un tel empressement, quand l’agriculture est fondée sur des cycles naturels qui mettent du temps à se dérouler ? L’explication est peut-être que Gates Ag One n’est en réalité qu’un moyen de plus de favoriser la promotion de l’agrobusiness voulue par Gates.


Author: GRAIN
Links in this article:
  • [1] https://www.gatesfoundation.org/Media-Center/Press-Releases/2020/01/Gates-Foundation-Statement-on-Creation-of-Nonprofit-Agricultural-Research-Institute
  • [2] https://docs.gatesfoundation.org/Documents/GatesAgOne_OverviewandFAQ.pdf
  • [3] https://grain.org/e/5064
  • [4] https://www.cgiar.org/
  • [5] https://agra.org/
  • [6] https://www.devex.com/news/exclusive-gates-foundation-launches-new-agriculture-focused-nonprofit-96384
  • [7] https://www.foreignaffairs.com/articles/2018-04-10/gene-editing-good
  • [8] https://www.youtube.com/watch?v=s2jHpyJAHCU
  • [9] https://www.gatesnotes.com/Development/Why-I-love-fertilizer